9 Avr

Architectes et cabinets d’études

Architectes et cabinets d’études

Architecte vient du grec arkhitektôn qui signifie « maître charpentier ». Le métier d’architecte aujourd’hui est plus proche des arts et des sciences que des métiers manuels et artisanaux du bâtiment. L’architecte moderne est né à la Renaissance. Avant et ce depuis l’Antiquité, on faisait appel à lui pour des ouvrages supérieurs, imposants, des édifices publiques ou privé de prestige. Il était à la fois architecte, ingénieur et entrepreneur.
La vocation actuelle de l’architecte est de concevoir et de participer à l’aménagement et la construction du bâti, en créant et travaillant l’espace des surfaces (façades, sols, territoires), des volumes (modeler, sculpter, lier), et des ambiances (lumières, sons, couleurs, textures).

L’architecte donne une réponse à un projet de construction, de réhabilitation ou d’adaptation, tout en respectant des contraintes et l’intérêt collectif. Ces projets concernent l’aménagement d’un territoire agricole, d’un paysage, l’amélioration de l’urbanisme, l’implantation de bâtiments et d’équipements publiques ou privés, la construction d’habitations individuelles ou collectives.
La plupart du temps c’est une commande ou un concours le point de départ de son travail. Mais souvent il l’obtient par son réseau de connaissances, mieux encore par le bouche à oreille. L’architecte travaille à la demande d’un client, appelé maître d’ouvrage ou commanditaire. Il prépare alors un projet d’architecture (ou architectural). Pour l’obtention d’un permis de construire, la participation d’un architecte au projet architectural devient obligatoire.
A la demande du client, l’architecte apporte sa sensibilité, ses compétences, des solutions et un « mieux-vivre ». Dans chacun de ses projets, il mettra sa vision du monde influencée par l’époque et la société. Il pense à l’édifice d’une manière globale, dans son environnement, en y intégrant ses futures fonctions (programmation), en veillant à rester dans un budget prédéfini et en tenant compte des lois et des normes encadrant chaque type de projet sur un territoire donné.
Son approche embrasse les enjeux socio-économiques et environnementaux, les contraintes structurelles et fonctionnelles, enfin les attentes d’esthétisme et d’équilibre.

 

Quel est le rôle de l’architecte ?

Il réalise des plans, des modèles informatiques, des maquettes et des documents écrits, définissant l’implantation des bâtiments, leur composition, leur organisation, leur volume ainsi que les matériaux et le choix des couleurs.
D’autres tâches peuvent être attribuées à l’architecte : choix du terrain, conception, expertise, études d’impact, évaluation économique, montage financier, dossiers administratifs, appel d’offre, suivi de chantier et réception des travaux.
De nombreuses disciplines entourent celle de l’architecte : urbanisme, ingénierie, paysagisme, géographie, écologie ou encore sciences politiques.
Certains architectes se spécialisent : architecte urbaniste, architecte paysagiste, ingénieur architecte, archtecte-designer, architecte écologue… Cette expertise les conduit à traiter l’aspect légal et normatif d’un projet, et plutôt que celui du graphisme.

La qualité du travail de l’architecte sera d’autant meilleure s’il conduit l’opération de bout en bout. Cela permet une prestation complète avec plus de performances et d’économies à long terme. Il sera aussi le mieux placé pour vous aider à suivre le chantier. Il vous assiste et vous conseille pour mettre en oeuvre vos idées, dès l’élaboration des plans et pendant toute la construction, réalisant votre souhait, cherchant toutes les possibilités en fonction des contraintes. Il est également là pour veiller au bon avancement des travaux.
L’architecte entretient des rapports multiples, il sert d’intermédiaire entre les différents interlocuteurs : élus, fonctionnaires, industriels, banquiers, promoteurs, entrepreneur ou artisans ; et ce toujours dans l’intérêt de son client.
Son travail doit être précisé dans le contrat d’architecte qui défini sa mission, pouvant comprendre une ou plusieurs étapes :

  1. la conception (plans, maquettes, modèles, montage des dossiers…) l’architecte pense le projet
  2. la mise au point des services (études techniques, nécessitant fréquemment des experts ou ingénieurs) l’architecte est le « chef d’orchestre »
  3. la direction de l’exécution (appel d’offre aux entreprises pour établir les devis ; le client choisi les entreprise et signe un contrat avec chacune d’elles) l’architecte dirige le chantier et coordonne les différentes interventions

Lorsque l’architecte s’occupe de tout et propose un produit « clé en main », il devient alors pour son client « contractant général ». C’est un architecte « bâtisseur », il prend en charge les trois étapes (conception, études et travaux), il est le seul interlocuteur de son client. Les différentes phases sont sous sa responsabilité et il doit garantir le prix final, les délais et la satisfaction de la demande.
Le plus souvent, on rencontre des cabinets d’architecture, maîtres d’œuvre d’un projet.

 

Quelle différence entre architecte et maître d’œuvre ?

Selon la définition de l’Ordre des architectes ce qui différencie de la profession d’architecte, la profession de maître d’œuvre, c’est qu’elle n’est pas réglementée. Le maître d’œuvre a pour champs d’action la conception, les études, le suivi et la coordination des travaux. L’architecte est donc, par excellence, un maître d’œuvre. Mais les maîtres d’œuvre peuvent aussi être des non architectes.