9 Avr

Le bricolage : la passion du fait maison

La passion du bricolage à faire soit même

Pendant longtemps le bricolage était l’apanage des petits budgets. Aujourd’hui, avec l’envolée des loisirs créatifs et de la décoration personnalisée, le bricolage est passé du statut de l’obligation économique à celui de la passion créative.

Selon l’Observatoire Cetelem, le bricolage au sens large représentait en 2006 le second poste du budget dépense des ménages Français après l’alimentation avec une moyenne de 681 euros dépensés. Selon Cetelem toujours, en France, la passion du bricolage touche 13 millions de français qui déclarent bricoler au moins occasionnellement.

La grande nouveauté de ces dernières années c’est que le bricolage n’est plus imposé uniquement par un impératif économique mais bien par l’envie et le plaisir de faire soi-même. Ainsi, dans les chiffres Cetelem, les principales motivations déclarées par les personnes interrogées sont à 55% des raisons économiques talonnées par la recherche d’un mieux vivre (26 %), le plaisir (17%). Ces chiffres sont confirmés par les professionnels de la vente de matériels de bricolage : aujourd’hui, les secteurs qui connaissent les plus fortes progressions sont de plus en plus ceux qui permettent d’accéder à la création d’un univers déco à la maison.

Les femmes de plus en plus bricoleuses

Autre tendance lourde de ces dernières années, les femmes sont de plus en plus nombreuses à bricoler. Selon le baromètre Castorama réalisé avec l’Ifop sur les pratiques et attitudes des femmes en matière de bricolage, il ressort qu’aujourd’hui, 95% des femmes bricolent ce chiffre passant à 97% si l’on inclut les activités jardinage) et 1/3 des femmes réalisent des gros travaux comme le changement de revêtements de sol, de la maçonnerie ou encore de la plomberie (contre 1/4 en 1998).

Pour satisfaire les besoins de ces femmes bricoleuses, de nombreux produits classiques de bricolage ont été revus spécifiquement. Les matériels ciblés au féminin sont ainsi moins lourds à manipuler, plus pratiques et faciles. Ces déclinaisons féminines des matériels de bricolage ne profitent pas qu’aux femmes mais aussi aux hommes !

Des bricoleurs « experts »

C’est bien connu, le bricolage s’apprend en bricolant ! Et plus les Français bricolent plus ils deviennent experts dans le choix des matériels. Les surfaces de vente spécialisées on du s’adapter pour faire face à la concurrence de plus en plus sévère de la grande distribution. Elles proposent désormais de plus de plus de nouveautés, toujours plus high tech pour satisfaire les envies des consommateurs.

Si les prix ont leur importance, les consommateurs en veulent pour leur argent quitte à dépenser un peu plus. Du coup, les produits bas de gamme n’ont pas la cote ! Les bricoleurs veulent du solide et du pratique. Ils n’hésitent pas à monter en gamme pour s’équiper comme des pros ! Au 1er janvier 2006, l’Europe comptait 18 277 magasins de bricolage de plus de 500 m². Parmi tous ces magasins, bon nombre proposent des stages pour permettre à leurs clients de mieux s’initier à de nouvelles techniques.

Les derniers articles à consulter pour Bricolage

Conseils pour bien acheter ses outils

Depuis la nuit des temps l’homme a dû fabriquer ses outils afin d’assurer sa survie ou améliorer ses conditions d’habitat. De rudimentaire l’outil va évoluer grâce à des méthodes que l’on peut facilement imaginer:imaginer : peut-être après chauffage du silex, taille par percussion directe à la pierre ou au bois ou toute matière animale ou bien aussi taille par pression effectuée contre un rebord avec un bois dur ou pointe d’os…

Infos et astuces peinture