9 Avr

Passer un week end à Marrakech

Visite de Marrakech la ville ocre

Depuis quelques années, la ville de Marrakech connaît un véritable engouement international. Située au moins de 4 heures de vol des principales capitales et métropoles européenne, Marrakech offre la possibilité de se dépayser rapidement même le temps d’un Week End.

La réputation grandissante de la ville repose sur un ensemble de facteurs comme un climat ensoleillé, une offre touristique de niveau international, l’attrait de l’Orient et, bien entendu, sur la richesse de son patrimoine historique.

Fondée en 1062 par le Sultan Almoravides Youssef Ibn Tachfin, Marrakech fut la première Capitale du Maroc. De l’époque de sa fondation, il subsiste encore des monuments éblouissants dont la mosquée de la Koutoubia est le symbole le plus resplendissant et la Palmeraie le plus verdoyant. En quelques années et grâce à la maîtrise de techniques sophistiquées d’irrigation, les Almoravides transformèrent une plaine aride en une ville bouillonnante et autosuffisante grâce à l’acheminement des eaux des montagnes de l’Atlas. De ce fabuleux héritage, il reste encore les bassins de la Ménara et des jardins de l’Agdal.

Au fil des siècles, d’autres dynasties contribuèrent à l’enrichissement du patrimoine architectural. Parmi les lieux les plus remarquables, on compte la Medersa Ben Youssef, le Palais Bahia, le Palais el Badi ainsi que de nombreuses fontaines et portes. Au cœur de la vieille ville, la Médina, se trouvent également deux des lieux incontournables de Marrakech et du Maroc, la place Jemâa el Fna et les souks de la ville. Si leurs origines remontent à la fondation de la ville, ces deux patrimoines populaires ont su conservé tout leur attrait. La place Jemâa el Fna est toujours le centre de la culture populaire de la ville. Le soir venu, des dizaines de jongleurs, musiciens, danseurs, conteurs investissent ce vaste espace pour divertir la foule et gagner quelques pièces. Il y est également possible de se restaurer à moindres frais dans une de ses nombreuses petites étales éphémères qui apparaissent en fin d’après-midi. Adjacents à la place, les Souks sont aujourd’hui un savant mélange entre boutiques pour touristes et activités artisanales traditionnelles. En s’enfonçant dans leur méandre, on trouvera de nombreux ateliers dédiés à la fabrication d’une des spécialités de Marrakech. Si la qualité des produits est inégale, les peaux, les terres cuites émaillées et les babouches de Marrakech ont une renommée qui dépasse les frontières du Maroc.

Marrakech doit son surnom de « ville ocre » à la couleur de ses maisons et de ses 27 km de murailles construites avec la technique du Pisé, un mélange de terre, de chaux et de paille. Depuis la fin des années 90, la renaissance de Marrakech doit beaucoup à la réhabilitation, souvent en maisons d’hôtes, de ses habitations traditionnelles : les Riads. Véritables concentrés de l’Art de Vivre du Maroc, les Riads traditionnels présentent certaines des plus belles réalisations de l’artisanat marocain comme les zelliges, le Tadelakt et des murs, plafonds et colonnes gravés ou en Moucharabieh. Utilisé à tort et à travers, le mot Riad est aujourd’hui souvent utilisé pour désigné une maison. Un véritable Riad de Marrakech doit avoir un patio centrale ainsi qu’une coursive qui fait l’intégralité de son contour.