9 Avr

Sport de glisse

Les sports de glisse et leur évolution

Si les bons vieux patins à roulettes, surf et autres skateboards ont été les précurseurs en matière de sports de glisse, depuis, que ce soit sur terre, sur mer ou même dans les airs, de nouvelles disciplines ont vu le jour.

Les sports de glisse regroupent des pratiques sur neige, eau ou encore des sports plus récents principalement urbains. Certaines disciplines se sont développées sur plusieurs surfaces comme celles déjà citées ou encore le sable. Les sports de glisse nautiques les plus connus sont la planche à voile, le ski nautique, le surf, le kayak et l’aviron. Du côté terrestre, citons le patin à roulettes (roller), le skateboard ou encore le kite buggy (char à cerf-volant). Enfin, en ce qui concerne les sports d’hiver, nous avons principalement le ski, le snowboard, le bobsleigh et la luge, le patin à glace.

Intéressons-nous, si vous le voulez bien, à cette dernière catégorie pour commencer. Le ski est sûrement le sport de glisse le plus populaire. Il peut en effet se pratiquer sur neige et sur eau mais également sur le sable, sur l’herbe ou des aiguilles de pins. Le mot lui-même vient des langues scandinaves. Il désigne un « morceau de bois » en norvégien. En finlandais et sibérien, c’est « suski ». Le ski a longtemps été un moyen de transport dans les pays du nord. D’ailleurs, le ski « nordique » est aujourd’hui une discipline sportive regroupant ski de fond et saut à ski. Le ski a aussi servi à la guerre puisque dès le XVIe siècle, il y avait des unités combattant à ski en Suède et en Finlande.

Le snowboard est plus récent. On en trouve des traces dès les années 20 mais les brevets seront déposés beaucoup plus tard, et l’on considère désormais que l’inventeur en est Jake Burton, dont une marque de snow porte le nom. Il s’agit d’une rencontre entre le ski, dont nous avons parlé, et le surf, pratique sportive qui nous vient d’Hawaii et dont l’origine remonte au XVe siècle. Le surf est également à l’origine du skateboard, qui mettra moins de temps à s’imposer que le snowboard pour des raisons financières.

Enfin, le hockey est également pratiqué sur plusieurs surface permettant la glisse. La plus populaire est néanmoins la glace. C’est un sport d’équipe d’origine canadienne. Les nations où il est très répandu et populaire sont le Canada et les Etats-Unis, les pays nordiques (Finlande, Norvège, Suède), des pays de l’Est comme la Russie, la Lettonie, la République tchèque, la Slovaquie, ainsi que la Suisse, l’Autriche et l’Italie (du Nord). Le championnat le plus réputé du monde est sans conteste la NHL (National Hockey League) qui regroupe les équipes du Canada et des Etats-Unis. Il y a beaucoup plus d’équipes américaines que canadiennes, mais les joueurs à la feuille d’érable sont les plus nombreux. A présent, il y a également un grand nombre d’étranger, car la NHL attire les meilleurs joueurs de la planète, et donc les vedettes scandinaves et des pays de l’Est.

Le kayak est un canot adapté au corps de son utilisateur. On utilise une pagaie à deux pales pour avancer, diriger et équilibrer l’engin. Cette embarcation marin était à l’origine un moyen de transport utilisé par les Inuits (Esquimaux), construit avec du bois, des os, du cuir et des peaux. Depuis 1936, c’est également un sport olympique, à ne pas confondre avec le canoë. Les deux sports font partie de la même fédération internationale mais les engins ne sont pas exactement les mêmes. Le canoëiste est à genoux et utilise une simple pagaie. L’engin est d’origine canadienne et n’est pas fermé, contrairement au kayak qui devait protéger ses occupants des eaux glacées.

Le skateboard s’est diversifié en longboard, streetboard, snakeboard et autre freebord, les sports nautiques et la bonne vielle planche à voile ou le surf ont vu apparaître de nouvelles tendances aux consonances inhabituelles et fortement anglicisées comme funboard, wakeboard, wakeskate, barefoot, bodyboard, bodysurf, kayak surf et autres kitesurf: nous sommes ici dans un monde où il faut comprendre ce que veulent dire les mots hype, freeride et autres freestyle ! Retour sur le plancher des vaches, saviez vous ce qu’est le kite buggy ?

L’équivalent en Français est le char à voile qui est beaucoup plus parlant. Et le mountainboard ça vous dit ? Vous prenez un snowboard, vous le couplez avec un skateboard et un VTT et à vous les descentes folles en freeride et freestyle sur herbe, terre, bitume ou même sur le sable! Vous avez le goût de la compétition? Le boardercross ou bladercross qui est un parcours d’obstacle vous permettront avec votre VTT de vous chronométrer sur une piste très technique comportant des bosses, des portes et des virages relevés. Il existe bien entendu des variantes sur les pistes enneigées où le traditionnel « planter du baton » a depuis laissé place à des sports funs de glisse comme le snowboard, le snowskate, le x-board, le snowscoot, le snowbike, le snowkite ou encore le speed riding! Une planche (board), un velo, un scooter, bref tout ce qui peut glisser peut faire l’affaire : sensations fortes garanties sur la neige ! Et ça peut aller très vite, les mordus avec une simple trottinette peuvent atteindre la vitesse effarante de 130 km/h sur la neige!

Sur la neige et la glace, les plus prudents opteront pour la luge ou encore le patin à glace. La recherche de vitesse et de sensations fortes ne connaît aucune limite sur la neige comme en témoigne le record du monde de vitesse établi en 1998 par un certain Christian Taillefer, chronométré à la vitesse de 212 km/h et ce sur un … VTT ! Un certain Luc Alphand, champion du monde de ski alpin en 1997 n’est pas en reste puisque celui-ci a atteint la vitesse de 227 km/h mais sur ski cette fois! Ca ne va pas encore assez vite à votre goût ? Alors il vous reste à battre le record de Philippe Billy, l’homme le plus rapide du monde en sport de glisse sur neige, chronométré à 243 km/h en 1997. Cardiaques s’abstenir.